Sélectionner une page

Qui ne connait pas cette guerre entre les deux géants de l’informatique, cette dernière intervient même dans les débats entre les consommateurs. Régulièrement, sous le trait de l’humour, les deux mastodontes de la Silicon Valley se comparent et se chambrent. Une concurrence nécessaire à en juger par certains spécialistes, mais un combat basée sur des différences réelles.

1)     Apple, l’expérience utilisateur avant tout…

En effet, ce qui distingue un Mac d’un Pc, un IPhone d’un Android, un IPod d’un… Bref, c’est bien la facilité d’utilisation des objets ciglés par la pomme. Intuitif, rapide et esthétique, voilà ce qui gouverne l’utilisation des produits Apple. L’ensemble des utilisateurs admet avoir fait le choix de la marque de Steve Jobs (et surtout Steve Wozniak) pour sa simplicité par rapport aux produits sous Windows. Et la raison est d’autant plus valable que 95% des utilisateurs d’un Mac ont eu avoir à faire avec un PC au cours de leurs vies (études, travails…).

2)     Les virus n’aiment pas la marque à la pomme…

Bien que totalement faux, ce mythe urbain perdure dans la bouche des utilisateurs Apple. En vérité, il y a tout simplement moins de virus fonctionnant sur Mac. La raison n’est pas technique mais sociétal, en effet, durant longtemps Microsoft a dominé le marché informatique. De ce fait, vu que tout le monde avait un Windows (entreprises, administration…) les hackers privilégiaient ce système d’exploitation. Mais ce n’est pas la seule raison.

3)     Certains aiment les circuits ouverts, d’autres pas…

C’est là différence majeur entre ses deux sociétés, l’un a fait le choix de vendre ses systèmes et produits à une seule marque (circuit fermé), l’autre a fait le choix de vendre des licences d’exploitations à tout le monde (circuit ouvert). Ainsi, il est plus difficile d’hacker un circuit fermé qui se veut plus secret qu’un circuit ou les plans se trouvent dans le monde entier. C’est aussi à cause de cela qui les produits Apple ont un problème de compatibilité (sauf avec les autres produits de la pomme). En résumé, la plus grosse différence entre ses deux « mondes » est apparue dès leur création.

Hormis les mythes urbains, quelles sont les différences ?

4)     Diversité : nom féminin, antonyme d’optimisation informatique

Quand Apple lance une nouvelle machine, cette dernière a été conçue et pensée pour fonctionner avec un système MAC OS bien précis. C’est ce que les utilisateurs de PC reprochent à Microsoft qui ne conçoit pas de produits spécialement élaborés pour Windows ce qui affecte grandement l’optimisation logiciel-machine. Néanmoins, Microsoft l’a compris et (re)commence à réfléchir à la question avec la sortie du Surface Book, pas encore totalement au point.

5)     Une pomme est plus belle qu’une fenêtre…

Certes, mais dans le fond, une fenêtre offre plus de possibilités. Apple a toujours misé sur l’esthétisme des machines. Le « Think Different » de Steve Jobs induit qu’il n’y a pas de grandes différences de fond entre PC et Mac, mais de forme. Les produits Apple adoptent un style plus épuré et moderne afin de se différencier des nombreuses marques sous Windows. Cette différence plait aux utilisateurs d’Apple, à tel point qu’un sentiment d’appartenance à une « communauté » de la marque est souvent lié à la raison d’achat.

6)     Designer vs Geek, les généraux des marques…

Où que l’on se trouve dans le monde, les produits de ses deux géants possèdent une réputation distinctive. La marque à la pomme étant plus « IN », destinée aux designers, Start-Up et à tous les métiers « modernes ». Alors qu’un AlienWare ou un Asus fonctionnant sous Windows est destiné aux gamers, geeks et aux métiers plus traditionnels. Néanmoins, cette tendance tant à s’inverser, certains gamers se tournant vers Apple, et certains designers tombant sous le charme des nouveaux produits Microsoft Surface.

La guerre entre Apple et Microsoft réalisée par les ambassadeurs ?

7)     Les écrans de fumées…

Longtemps plébiscité par les utilisateurs d’Apple, l’écran a toujours une importance forte lors de la décision d’achat. Les écrans Retina ont eu un effet majeur sur la réussite de la marque à la pomme. En effet, la qualité d’affichage était bien supérieure à celle des produits fonctionnant sous Windows.
Néanmoins, Microsoft tant à réduire cette différence avec des produits de plus en plus qualitatifs sur les performances d’affichages.

Voilà, j’espère avoir fait le tour des différences majeures existantes entre Pc et Mac (ou plus globalement Apple et Microsoft), des différences fortes depuis l’émergence de la Silicon Valley. Nous pouvons voir aussi que cet écart tant à se résorber avec le temps, Apple devenant plus commun et Microsoft améliorant l’expérience utilisateur.