Sélectionner une page

Le temps, voilà ce qui fait défaut à la majorité des entreprises. Il n’y en a jamais suffisamment pour accomplir les tâches, ce qui limite automatiquement les perspectives de progression. Puis, les technologies vocales sont apparues et tout porte à croire qu’elles vont révolutionner l’environnement professionnel en contribuant notamment au gain de temps.

Qu’est-ce que les technologies vocales ?

Comme leur nom l’indique, ces technologies permettent une interaction directe entre les hommes et les machines. On dicte des SMS, on fait des recherches internet en énonçant les mots-clés à haute voix au lieu de les écrire. On commande les ouvertures de porte, on prend des notes dans u agenda… toujours en utilisant la voix. Enceintes connectées et assistants vocaux ont le vent en poupe mais les technologies vont plus loin encore.

En quoi nous sont-elles d’une aide précieuse pour notre productivité ?

Les technologies vocales sont développées afin de simplifier la vie de leurs utilisateurs. Dans un contexte purement professionnel, elles renforcent l’image positive des entreprises en améliorant les expériences de clients/consommateurs.

Biométrie vocale

Des logiciels sont développés de sorte à vérifier l’identité d’une personne en déchiffrant sa voix. Ce n’est pas ce qui est prononcé qui compte mais le locuteur lui-même. Cette technologie permet de sécuriser les différents accès et se pose donc en parfaite alternative aux différents codes et mots de passe qui sont parfois difficiles à retenir.

Les banques sont les pionnières de l’exploitation de cette technologie. Pour valider une transaction, le client doit authentifier sa voix en prononçant une phrase toute simple. Les usages ne se limitent pas aux établissements bancaires. En effet, les acteurs de la télécommunication ainsi que de nombreuses organisations ont déjà adopté la biométrie vocale pour pouvoir valider ou refuser des opérations. On utilise alors la biométrie vocale comme mode d’accès aux comptes clients, aux plateformes internet ou encore à des locaux professionnels. La technologie est également pratique pour réinitialiser des mots de passe en cas d’oubli.

Par ailleurs, la biométrie vocale permet d’obtenir une preuve de vie, notamment pour les personnes âgées vivant seules. Les organismes ne sont donc pas obligés de se déplacer systématiquement. Un simple appel aux seniors permet de savoir s’ils vont bien ou s’ils ont besoin d’une assistance.

La police et les professionnels de la sécurité ont la possibilité d’exploiter la biométrie vocale pour authentifier un suspect au simple son de sa voix.

Dans l’univers multimédia, les enregistrements audio peuvent facilement être classés par intervenant par rapport au son de leurs voix. Cela permettrait d’accéder aux fichiers avec plus de facilité.
Il faut savoir que la voix permet de déceler l’état émotionnel et/ou l’état de santé du locuteur. Les professionnels de la santé peuvent ainsi utiliser la biométrie vocale pour améliorer le suivi des patients. Si cela vous intéresse, vous pouvez vous rendre à l’événement Voice Tech Paris qui traitera entre autres du sujet de biométrie vocale.

Identification vocale

La signature vocale est compatible avec un protocole de sécurité performant mais facile à utiliser. On parle de vérification active lorsqu’une phrase ou un mot de passe a été préalablement enregistré. Lors de l’authentification, le locuteur est invité à prononcer ladite phrase ou le mot de passe. Le système informatique lance alors une comparaison des deux échantillons.

La vérification est passive lorsque la voix est analysée tout au long d’une discussion. L’intonation, la prononciation, chaque détail est pris en compte dès le début de l’appel. L’opérateur à l’autre bout du fil peut donc lancer la comparaison avec d’autres échantillons de conversation dans l’optique de vérifier l’identité de l’appelant.

Le taux de fiabilité est particulièrement élevé et pourtant, les démarches d’authentification sont à la fois simples et rapides à mettre en œuvre.

Assistant vocal

Il s’agit sans doute de la technologie vocale la plus utilisée. Les particuliers sont nombreux à s’en servir au quotidien et les entreprises ne sont pas en reste. On parle en effet d’une alternative avantageuse au clavier, de quoi augmenter la productivité.

A titre indicatif, on tape une moyenne de 50 mots en une minute. Et encore, cela dépend de la vitesse de frappe et des délais de réflexion qui s’imposent à la création du contenu. Grâce à l’assistant vocal, ce sont environ 160 mots qui sont enregistrés en une minute. Le fait d’avoir les mains libres est un avantage supplémentaire puisque vous pouvez effectuer d’autre tâches en simultané.

L’assistant vocal peut vous aider dans la rédaction de courriers, procès-verbaux et compte-rendus, de rapports d’analyse. Il peut aussi rédiger vos e-mails ou correspondre avec vos collaborateurs via la messagerie interne de l’entreprise. En dictant les contenus, il y a peu de risques de fautes. Cela garantit une lecture plus fluide. De plus, les fautes de frappe peuvent induire en erreur dans la mesure où un mot mal orthographié peut modifier complètement le sens de la phrase. C’est un risque à éviter à tout prix car la crédibilité en prendrait un coup.

En tant qu’assistant, le logiciel prend note de vos rendez-vous et se charge de vous les rappeler en temps voulu. Il peut lancer des recherches sur internet ou dans les fichiers enregistrés sur votre ordinateur. Il peut retrouver des informations très rapidement sans que vous n’ayez à intervenir.

Les technologies vocales se présentent ainsi comme des innovations majeures pour les entreprises. Elles optimisent le gain de temps et renforcent la sécurité en interne comme en externe. Par ailleurs, les technologies vocales se révèlent d’une grande praticité en cas de mobilité car elles permettent de poursuivre les activités sans contraintes spécifiques.